LIVRE-OBJET

DÉRIVES CHALOUPÉES est une série de trois livre-objets uniques, élaborés par Kévin Pinvidic à partir de Chaloupe. Les trois objets attrapent le lecteur sous différents angles, en multipliant les approches et points de vue sur le texte.

Ils se présentent comme un moyen privilégié pour amener le visiteur à se questionner sur le geste d’écrire, de choisir un livre, le lire, le décoder. Impliqué dans une expérience solitaire, dans un rapport intime et direct avec l’objet.

Chaque livre-objet est unique, avec une identité très forte, dans le but de révéler la puissance de ce médium: qui peut être à la fois drastique, mais également extrêmement sensible et délicat.

 

Une cartographie de l’intime :

Le livre-miroir ;

« La lumière me rentre dedans »

Le livre-invisible ;

« je me fais un plan invisible »

Le livre-foulard ;

« je sens ta peau délicieuse sur moi »

 

Kévin Pinvidic attache une grande importance à offrir au spectateur une expérience singulière de l’art. Formé d’abord en tant qu’architecte, il se penche sur notre rapport à l’espace. Partant du fait que la technologie prend une place prépondérante, il soutient qu’elle nous restreint aussi à un mode de compréhension du monde unilatéral et aliénant. À travers son travail de plasticien, Kévin Pinvidic propose d’autres alternatives, il explore la perception du mouvement.

Sylvianne Rivest-Beauséjour cherche à aiguiser son œil, contempler avec justesse ce qui l’entoure : les objets et leurs origines, le vivant, l’architecture, le paysage ou même l’espace intérieur. Constatant que l’homme moderne prend de moins en moins conscience de l’espace et de sa profondeur, elle s’interroge sur le temps qu’il consacre à nourrir et sonder son propre univers intime. Elle se demande si cet espace sacré ne serait pas en voie d’extinction.